Sur le fond de la mer, entouré par ses amis –le poulpe, le crabe, les calamars, les poissons – le petit lutin artiste compose des opéras qu’il écrit sur des papiers recyclés provenant des déchets qui souillent la mer, à l’aide de l’encre fournie par les calamars. Les spectacles sont interprétés par la diva, la star un brin mégalomane: l’étoile de mer. Il passe ainsi ses jours heureux, imaginant des histoires marines avec les aventures des dauphins, murènes, hippocampes et requins qui enflamment l’imagination des poissons de son public, friands des voyages imaginaires. Cette merveilleuse vie est brutalement interrompue par un évènement malheureux: le poulpe, meilleur ami du lutin, se retrouve attrapé par un filet de pêcheur! Le lutin vole à sa rescousse, réussit à libérer ses tentacules mêlés dans les mailles du filet, mais se fait attraper à sa place par des pêcheurs effrayants, aux yeux globuleux.

           Étonnés par leur curieuse prise, les pêcheurs hésitent à garder le maigrichon lutin, mais un d’entre eux finit par le prendre, en tant que décoration pour son bocal. C’est le début de l’exil pour notre lutin, qui se retrouve prisonnier. Le seul rayon qui illumine ses jours amers est l’arrivée d’un garçon, Clément, qui vient lire des bouquins, adossé au bocal. Lorsque ce dernier réalise la présence du lutin, il fait sa connaissance et les deux se lient d’amitié par leur passion pour la lecture et les histoires.

           Puisque depuis le départ du lutin, les poissons n’ont plus eu besoin de lui fabriquer du papier, les déchets commencent à s’accumulent dans la mer, ce qui rend la pêche impossible. L’atmosphère dans le village de pêcheurs se détériore et les gens affamés se tournent les uns contre les autres, armés de tromblons. Le seul qui se tient à l’écart est le jeune Clément qui est plus inquiet en ce qui concerne son ami, qu’il voit de plus en plus triste, malgré les efforts de ce dernier pour le lui cacher. Lorsqu’il réalise que ses amis marins doivent lui manquer, mais surtout que le pauvre lutin est prisonnier, privé de sa liberté dans le bocal, Clément décide aussitôt de le libérer. Pendant le sommeil du lutin, il emporte le bocal et le renverse dans la mer.

          Les retrouvailles entre le lutin et ses amis sont joyeuses et émouvantes, l’étoile de mer déclamant un chant pour l’occasion. Le lutin reprend sa vie heureuse et écrit encore plus d’histoires, pour raconter tout ce qu’il avait vu à la surface et lu dans les livres de son ami.

          Pendant ce temps, Clément va chercher à apercevoir son cher ami et, en étudiant la mer tous les jours, il réalise que les flots deviennent à nouveau plus clairs, et il encourage les pêcheurs à sortir en mer. Au début réticents, ces derniers finissent par y aller,  reviennent avec de belles prises et reconnaissants, ils élisent le sage Clément roi du village.

        Le garçon finit par revoir son ami qui lui donne, en signe de réconciliation entre la terre et la mer, entre la nature et les hommes, une perle d’une rare beauté, symbole de leur amitié. Clément la partage avec les villageois et le rideau tombe sur une scène remplie d’harmonie.

"Il nous suffisait d'écouter, il nous suffisait de rêver et on aperçoit la lumière, et on se sent l'âme légère..."

L'HISTOIRE

© 2016 by Diana Cotoman. Proudly created with Wix.com